Vertige d'une rencontre

Un film de Jean-Michel Bertrand

Revue de presse

Son-Art webzine

Le réalisateur Jean-Michel BERTRAND présent sur le festival Grandeur Nature

La météo étant plus clémente, la première projection du Festival Grandeur Nature se fera demain mercredi soir à 21 h à Ceillac avec le film "Tulpan" de Sergei Dsvortsevoy. L’invité pour cette soirée est Jean-Michel Bertrand, réalisateur de "Vertige d’une rencontre", dont le film a été projeté en avant-première par Grandeur Nature en 2008.

En 2008, Jean-Michel BERTRAND, ami du festival, diffuse son film en avant-première, dans une programmation de choix : Into the Wild, Les animaux amoureux, La vie Moderne, Le renard et l’enfant, Si le vent soulève les sables. Il s’agit de sa première projection dans des conditions techniques optimales. Grandeur Nature le diffuse en Haute Définition, en plein air à 2000 mètres d’altitude, sur des écrans de cinéma. Pas moins de 400 personnes assistent à cette séance, et la réaction du public devient pour J.M. Bertrand une révélation. Tous sont émerveillés par ce travail, le comprennent. Ils ont affaire à un rêve enfin réalisé mais aussi à une épopée hors du commun. Une épopée qui a duré 5 ans durant lesquels Jean-Michel Bertrand apprend le langage de la faune. Se faisant oublier, l’aigle souverain s’offre enfin, plane, chasse, bâtit, dévoile sa famille, le premier vol d’un petit… Entièrement tourné dans les Hautes Alpes, ce film est un hymne aux fantaisies infinies de la nature et à la force de la passion. Dès lors, ce premier contact avec un public convaincu devient un moteur pour la recherche d’un distributeur afin de lancer son projet : partager son rêve de nature. Après 5 ans de quête de l’aigle royal et 2 ans de quête de distributeur, c’est la sortie nationale.

« Grandeur Nature est pour moi symbole de reconnaissance dans mon travail. GN a été un moteur pour m’encourager à diffuser mon film. Le Festival m’a offert des conditions optimales de projection : le matériel et le cadre. Avec la volonté et les exigences de qualité qui le caractérisent, ce festival innove dans le concept du cinéma en plein air en utilisant des technologies hors-pair. J’ai donc reçu cette proposition de projection comme un cadeau. D’autant plus que le public a été extrêmement chaleureux et enthousiaste. Il a compris la difficulté pour moi de tourner aussi près de la réalité. J’ai réalisé un rêve de gosse et ça, le public le sait. Ce ne sont pas seulement de belles images d’animaux, que l’on regarde, mais toute l’émotion qui les accompagne. » J.M. Bertrand – Itw Grandeur Nature du 22/07/2010

Son-Art Info